Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Vague émotionnelle, enfants et miroir

par | 27 Jan 2022 | Coaching | 0 commentaires

Connaissez-vous ce concept de vague émotionnelle ?

Depuis quelques temps c’est pas la grande forme pour moi. Positive au Covid la semaine dernière, remise en questions à tous les niveaux (pro, perso). Bref beaucoup de mal à canaliser ma Lorie intérieure (la positive attitude quoi, les vrais savent ahah).

Mon GPS intérieur is LOST, je suis dans le creux d’une vague immense. ET, ce qu’il ne faut PAS FAIRE et que je fais : je bloque mes émotions.

Avec mon fils, comme j’étais positive au Covid, nous ne nous sommes pas vus pendant une semaine. C’était difficile pour nous deux. Il a en plus lui aussi été malade, mais ses tests Covid sont revenus négatifs.

Nous ne savons pas ce qu’il a, mais je connais mon p’tit, je sais que quand il ne va pas bien, c’est en lien avec moi ou son père… Même à distance, nous sommes connectés…

J’ai récupéré mon fils hier, et il est un peu plus en forme, mais il ne va pas aux toilettes. Rien depuis hier matin. Pas moyen de lui faire faire pipi avant d’aller dormir. Pendant de LOOooOONGUES minutes à patienter sur les toilettes, rien…

Alors je réfléchis…

Un peu comme quand je prépare une séance pour quelqu’un : juste en connaissant les maux du corps, je peux faire des suppositions sur les blocages possibles.

Je ne sais pas si vous savez mais les liquides, fluides de nos corps représentent les émotions. Et je pense que j’ai compris…

Alors je tente :

“Maman elle bloque ses émotions en ce moment mais c’est pas à toi de t’occuper de ça, toi tu n’as pas à te bloquer”

À la seconde où je lui ai dis ça, il a fait pipi. Direct.

Il a rigolé, et y’a eu comme un soulagement, un relâchement. Et il a finalement pu aller se coucher tranquillement.

Alors voilà, y’a pas à culpabiliser si vous avez des enfants et que ça vous arrive ce genre de situations. Mais nos enfants sont des éponges et NOS MIROIRS (tous les gens ou situations qu’on attire sont des miroirs mais je trouve que les enfants c’est plus flagrant).

C’est d’ailleurs pour ça qu’avant de faire une séance d’hypnose à un enfant, on s’occupe d’abord des parents ! 😉

Quelqu’un un jour m’a répondu à ça : “ah bah oui comme d’habitude c’est la faute des parents !”

C’est pas une question de faute ici. Et c’est pas dans 100% des cas l’origine, mais très souvent. Parce qu’ils veulent toujours nous aider un peu à porter nos bagages… Parce qu’ils s’inquiètent pour nous, qu’ils nous aiment MAIS ce n’est pas leur job.

Alors je l’ai libéré de ça et j’ai repris ma responsabilité. Il m’a permis de prendre encore plus conscience que je me bloque ces derniers jours et qu’il serait peut-être bien que je lâche un peu de lest…

Je commence à le comprendre que je suis en lutte contre moi même. Que je veux sortir de la vague au lieu de la surfer. (Disclaimer : ça marche pas terrible de fuir ses émotions en fait)

On m’a dit que la meilleure technique c’était le Self Love : l’amour de soi.

Alors sur ce je vous laisse, j’ai un cours de surf !

Je vais essayer ça ❤

0 commentaires

Soumettre un commentaire