Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

La culpabilité et la responsabilité

par | 3 Mar 2022 | Coaching | 0 commentaires

Je ne sais pas vous, mais moi il m’arrive de culpabiliser quand quelqu’un prend mal certains de mes actes ou de mes mots. Je me sens responsable. J’essaie pourtant toujours de peser mes mots au maximum, d’être responsable de ce que je pense, fait ou dit.

Et pourtant ça arrive quand même. Je me dis que c’est de la maladresse mais non. En réalité, chacun est responsable de ses pensées, de comment il décide de voir les choses, d’interpréter, telle ou telle action. Chacun ”gère” comme il peut avec son bagage.

Nous sommes tous dans notre film respectif. Nous avons chacun une carte du monde différente, nos filtres, nos croyances, nos interprétations, nos blessures qui vont influencer, déterminer nos réactions. Et quand j’agis, dis quelque chose, je suis juste moi, dans mon propre film, avec mes propres codes.

Et si quelqu’un choisit de mal prendre ce que je dis ou fait ?

En réalité ça n’a rien à voir avec moi. C’est dommage, mais c’est son choix. Elle choisit de voir les choses de cette manière, alors qu’une autre personne pourrait très bien réagir différemment non ?

Et si l’inverse se produit ? Et que les paroles de quelqu’un m’agace ?

Eh bien ça n’a rien à voir avec elle. Tout vient de moi. Les choses ne viennent pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Cette personne est juste un parfait miroir. Pourquoi cette situation m’agace ? Qu’est-ce ça réveille en moi ? Qu’est-ce que je peux travailler pour ne plus me sentir affectée par ça ?

Nous sommes chacun dans notre film respectif, nous avançons à des rythmes différents, nous ne travaillons pas tous sur les mêmes choses. Certaines personnes ne changeront jamais, ne veulent/peuvent pas se remettre en question. Et en fait, bah tout ça c’est ok.

Qui doit changer ?

En fait personne. Sauf si on a envie de changer pour soi-même, pour se sentir mieux. Et non pour quelqu’un d’autre. Il n’y a pas d’obligations de suivre la voie du développement perso, si notre vie nous convient comme ça.

Bref, quand mon mental reprend le dessus et que je culpabilise, que je doute, je choisis de garder une chose à l’esprit : nous sommes dans un film. Je suis dans mon film, il/elle est dans son film.

Et c’est ok, je n’ai rien à voir avec ça. Et si la situation ne me convient pas, je peux choisir de couper.

Besoin d’aide pour débloquer une situation ? Venez en discuter lors d’un appel découverte : rendez-vous ici !

0 commentaires

Soumettre un commentaire